Il n'y a pas deux installations identiques. De ce fait, c'est une erreur de proposer systématiquement un"kit" tant les caractéristiques de l'installation peuvent varier en fonction de l'utilisation à en faire, de la place disponnible, de l'inclinaison et de l'orientation du champ photovoltaïque, etc.

Nous proposons du matériel adapté, sélectionné à travers notre expérience et de retour fait par nos clients, tant sur l'utilisation que sur les performances de l'installation en regard du prévisionel de production et du résultat obtenu. Nous restons également vigilants sur les garanties proposées par les fabricants, ainsi que la provenance du matériel.
STRUCTURE, PANNEAUX, ONDULEURS, LESQUELS CHOISIR
LA STRUCTURE PORTEUSE

Element capital de l'installation, puisque c'est elle qui assure la solidité du champs photovoltaque par sa fixation au bâti de la maison. Nous ne travaillons quasiement qu'avec un fabricant, proposant des éléments adaptables à une multitude de configurations telles que toitures tuiles, ardoise, toit terrasse, plaques fibrociment, bacs acier, joints debout, plein champs etc. et ceci avec des composants communs nous permettant de stocker le matériel pour répondre rapidement à toute les configurations. Les matériaux utilisés sont de l'aluminium et de l'inox, le tout bénéficiant d'une garantie de 25 ans.

LES PANNEAUX


Nous vous proposons des panneaux Français ou Allemands dont les garanties matérielles varient de 20 à 30 ans, et les garanties de performances de 20 à 30 ans également. Nous adaptons la puissance de ces derniers principalement à la place disponnible en toiture, en fonction de la puissance à installer.

LES ONDULEURS
PHOTOVOLTAIQUE
Deux solutions possibles s'offre à vous ; l'onduleur string, unique onduleur de l'installation sur lequel sont raccordés tous les panneaux, et les micro onduleurs, avec donc une unité par panneau. La seconde solution présente l'avantage d'une solution finalisée, avec suivi et gestion de l'installation, panneau par panneau, éléments qu'il faut rajouter sur la solution de l'onduleur unique, avec des optimiseurs par exemple. Une solution micro onduleurs sera également plus performante dans le cas de scènes d'ombrage ou de panne ponctuelle. Les garanties sur nos micros onduleurs sont de 25 ans
 
AUTOCONSOMMATION et AUTOPRODUCTION : NE PAS CONFONDRE
A l'heure ou des commerciaux sans scrupule vous annoncent des taux d'autoconsommation ou d'autoproduction de 100% il est important de savoir de quoi on parle exactement. Un taux d'autoconsommation de 80% ne veut absolument pas dire que vous ferez une économie de  80% sur votre facture énergétique !

        • L’autoconsommation est le fait de consommer sa propre production d’électricité.
        • L’autoproduction est le fait de produire sa propre consommation.



Exemple 1 : Si un consommateur, dans sa maison, recourt à une installation photovoltaïque de taille réduite, la production d’électricité de cette installation sera faible. Sa maison pourra donc consommer entièrement la production locale : son taux d’autoconsommation atteindra 100 %. En revanche, dans la mesure où la taille de l’installation ne permettra pas de produire à hauteur de la consommation totale de la maison, le taux d’autoproduction sera très faible. Le consommateur utilisera donc l’électricité du réseau traditionnel pour assurer une partie de sa consommation.

Exemple 2 : Si le consommateur recourt à une installation de taille plus importante qui lui permet de produire son électricité à hauteur de sa consommation totale, le taux d’autoproduction sera de 100 %. Cependant, dans ce cas, il est très probable que, pour couvrir sa consommation, l’installation soit surdimensionnée et produise en excès à des moments de consommation faible. Dans ce cas, l’autoconsommateur aura également besoin du réseau traditionnel pour réinjecter l’électricité produite localement et son taux d’autoconsommation sera vraisemblablement très faible (inférieur à 30 %).

Ainsi, dans la mesure où les installations photovoltaïques ne produisent pas d’électricité en permanence et ne peuvent donc pas couvrir à tout instant les besoins de consommation d’un site (notamment lors des périodes de pointe comme celle de la consommation du soir ), dans la majorité des cas, le site devra pouvoir avoir recours au réseau électrique traditionnel.

Une situation d’autoconsommation/autoproduction ne signifie pas être en autarcie énergétique. Les sites de consommation auront toujours besoin, à quelques exceptions, de recourir pendant
certaines périodes au réseau électrique traditionnel soit pour se fournir en électricité, soit pour injecter l’électricité produite en excédent.
PHOTOVOLTAIQUE
PHOTOVOLTAIQUE
AUTOCONSOMMATION TOTALE :

Du point de vue du fournisseur d'électricité, on parle d’autoconsommation totale lorsque l’installation est raccordée sur une installation de consommation, elle-même raccordée au réseau, et que le producteur s’engage à ne rien injecter sur le réseau public. L’électricité est consommée instantanément sur place (autoconsommation d’un point de vue du flux financier et électrique).

En cas de présence d’excédent (ce qui sera généralement le cas si l’installation est supérieure à 1 kWc), il est nécessaire d’opter pour une configuration en injection du surplus (avec ou sans vente voir ci-dessous) ou d’installer un dispositif technique garantissant l’absence d’injection sur le réseau. A noter que ce type de dispositif a un coût, sans compter la perte de production en résultant.

AUTOCONSOMMATION et VENTE DU SURPLUS :

Dans le cas de l’injection du surplus (avec ou sans vente), l’installation est raccordée au réseau avec un seul compteur Linky qui permet de compter dans les deux sens (production et consommation).L’électricité est soit consommée instantanément par le producteur (autoconsommation d’un point de vue du flux financier et électrique), soit injectée sur le réseau et vendue, ou non rémunérée (cédée à Enedis, ce qui est autorisé pour les installations inférieures ou égales à 3 kW).

AUTOCONSOMMATION  et STOCKAGE :

Dans le cas de la vente de la totalité, l’installation est raccordée au réseau avec un compteur de production en parallèle du compteur de consommation. La totalité de l’électricité produite est vendue. Une partie peut être consommée physiquement par le producteur si la consommation et la production ont lieu simultanément : dans ce cas, l’électricité produite est d’abord vendue via le compteur de production puis achetée via le compteur de consommation. On parle alors d’autoconsommation du point de vue du flux électrique.
PHOTOVOLTAIQUE : L'AUTOCONSOMMATION EN QUESTION
PHOTOVOLTAIQUE
L’autoconsommation de l’électricité solaire par les producteurs est un terme à la mode. Attention cependant à bien comprendre de quoi il s’agit. Sans système de stockage, pour une installation résidentielle, on peut espérer arriver à consommer une bonne partie de sa propre production d’électricité. L’utilisation du réseau électrique reste indispensable.
L'énergie solaire et le stockage vont de pair. Le stockage résout l'un des problèmes fondamentaux liés à l'énergie solaire : tandis que la production solaire atteint son pic à la mi-journée, la consommation d'énergie est plus importante en matinée et en soirée. Grâce au stockage, vous pouvez conserver l'énergie que vous produisez et ainsi l'utiliser quand vous en avez le plus besoin.
LE STOCKAGE : LE DILEMNE FONDAMENTAL ENFIN RESOLU
Il existe deux systèmes de stockage : couplés en courant alternatif (AC) ou couplés en courant continu (DC). Les systèmes couplés en courant alternatif (AC) sont raccordés au dispositif solaire du côté AC, tandis que les systèmes couplés en courant continu (DC) sont raccordés du côté DC. Le principal atout des systèmes couplés en courant continu est qu'ils permettent au dispositif solaire et à la batterie de n'utiliser qu'un seul et même onduleur. Les systèmes couplés en courant alternatif (AC) présentent les mêmes avantages, à cela près qu'ils sont plus souples, et peuvent facilement être mis en place sur une installation existante. Cependant la conversion du courant d'alternatif à continu, puis à nouveau de continu à alternatif rend ce système un peu moins performant. La batterie AC de Enphase est un exemple de système couplé en courant alternatif, tandis que le Powerwall de Tesla ou encore MyReserve de Solarwatt sont des exemples de systèmes couplés en courant continu.

Les technologies liées aux batteries s'améliorent sans cesse, offrant une meilleure densité énergétique dans des batteries toujours plus petites et plus légères. L'essor des véhicules électriques a largement contribué au développement des technologies de batterie, donnant naissance à des cellules à la fois plus compactes et plus puissantes, mais aussi moins chères, plus sûres et plus durables. Nos batteries sont garanties 10 ans.
Batterie DC Solarwatt
Batterie AC Enphase
Système DC Solarwatt
Système AC Enphase
Devant la déficience des centrales nucléaires, et fort de constater l'augmentation inévitable du prix du KW, il est évident que l’autoconsommation de l’énergie solaire est l’avenir du photovoltaïque. Stocker l’énergie produite pendant la journée est le moyen d'optimiser le taux d’autoconsommation.
PHOTOVOLTAIQUE
AUTOCONSOMMATION
 
 
 
 
 
AUTOCONSOMATION et AUTOPRODUCTION
STOCKAGE
 
LE MATERIEL
 
 
L'énergie renouvelable
ACAPE ENERGIES
1 Lotissement les Cigales - 34460 CESSENON sur ORB - 04 67 89 56 03 - 2018 © Copyright - ACAPE ENERGIES