Utiliser l’énergie solaire permet également de préserver les combustibles fossiles et de réserver leur emploi à des usages plus spécifiques que la simple production de chaleur. Vos besoins en eau chaude sont couverts par une  énergie silencieuse. Le chauffe-eau solaire individuel répond aux exigences de qualité qui en font un matériel fiable et durable, facile à installer, il nécessite peu d’entretien.

Il procure des économies d’énergie considérables sur votre facture (On estime qu’un chauffe-eau solaire typique réduit vos coûts en énergie de 50 à 70%).
Le chauffe-eau solaire donne droit en 2018 à un crédit d’impôt de 30 % et à l'écochèque, si votre installateur dispose des qualifications RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Assez peu d’inconvénient, d’où le succès du chauffage solaire, cependant l’investissement initial reste non négligeable: à partir de 2500 € pour le chauffe-eau et les capteurs posés (4 à 8 m² sur la toiture), déduction faite du crédit d’impôt.
Possibilité de cumuler un chauffe-eau solaire avec des panneaux solaires photovoltaïques via un seul panneau solaire (2 en 1) qui vous permettra de produire de l’électricité et en même temps de chauffer l’eau sanitaire.
CHAUFFE EAU SOLAIRE
Le chauffe eau solaire est un dispositif hautement écologique qui exploite une ressource naturelle propre, inépuisable et gratuite.Il diminue ansi vos émissions de CO2 et donc contribue à un meilleur environnement. L’utilisation de l’énergie solaire n’entraîne ni émission polluante, ni production de déchets dangereux. L’eau chaude solaire est écologique car elle lutte contre le réchauffement de notre planète et contre les gaz à effet de serre, aucune combustion n’étant nécessaire.
LE CAPTAGE SOLAIRE
 
CHAUFFE EAU SOLAIRE
Il s’agit d’un équipement capable de transformer l'énergie solaire en énergie thermique, à l'aide de capteurs installés sur votre toiture ou au sol dans votre jardin. Ils sont constitués d’une vitre qui produit un effet de serre dans le capteur. Composés de tubes en cuivre en contact avec un absorbeur, ces capteurs thermiques contiennent un liquide "caloporteur" (à base d'air ou d'eau et d'antigel). Ce dernier s'échauffe rapidement avec le rayonnement solaire. Il est alors transporté à travers des canalisations calorifugées vers le ballon de stockage de votre domicile, où il va transférer sa chaleur à l'eau sanitaire via un échangeur thermique. Une fois refroidi, le fluide caloporteur est reconduit vers les capteurs thermiques pour commencer un nouveau cycle de chauffe. Le stockage étant assuré dans le ballon d’eau chaude très bien isolé selon les modèles, de l’eau chaude sanitaire est encore disponible quand il n’y a plus de soleil.
Un chauffe-eau solaire peut aisément couvrir jusqu'à 100 % des besoins en eau chaude de votre famille en été, et selon votre région. En revanche, durant l’hiver ou lors d'une longue période de mauvais temps, le rendement des capteurs thermiques va baisser. C'est pourquoi le chauffe-eau solaire individuel ne peut pas fonctionner seul. Il nécessite un dispositif de chauffage complémentaire pour prendre le relais lorsque les capteurs ne produisent pas ou trop peu de chaleur. Ceci est généralement assumé par une résitance d'appoint intégrée au ballon, mais l'appoint peut être également extérieur comme par exemple le couplage hydraulique avec une chaudière.
Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire individuel réside sur le principe simple du couplage de capteurs solaires thermiques et d’un ballon d’eau chaude sanitaire.
PANNEAUX, BALLONS, LESQUELS CHOISIR
LES CAPTEURS

Capteurs plans non vitrés
Les tubes dans lesquels passe le fluide caloporteur sont mis directement "au soleil". Ce type de panneaux solaires est moins coûteux mais offre un rendement médiocre comparé aux autres solutions. Il est le plus souvent utilisé pour du préchauffage, du chauffage pour des piscines ou sur des concepts artisanaux. L'isolation du panneau est souvent faible voire inexistante ce qui, seul avantage, permet de ne pas avoir de risque de surchauffe.

Capteurs plans vitrés
Panneau solaire thermique plan vitré. Les capteurs plans vitrés sont de loin les systèmes les plus courants lorsqu'il s'agit d'eau chaude sanitaire. La vitre permet de créer un "effet de serre" qui piège les rayons du soleil à l'intérieur du capteur afin d'optimiser les apports. Les rendements et le prix sont moyens. Les capteurs plans vitrés peuvent capter en moyenne 350kwh annuel par m².

Capteurs tubulaires
Les capteurs tubulaires constituent la technologie avancée des panneaux solaires thermiques, ils sont aussi plus onéreux. Grâce à un système de double peau et de vide, les apports solaires et les échanges sont optimisés d'où des rendements plus importants. Les capteurs tubulaires peuvent capter en moyenne 500kwh annuel par m². Ces panneaux sont également moins sensibles aux ombrages que les capteurs plans et fonctionnent mieux par rayonnement diffus. Leur implantation est également facilitée grâce à des ailettes inclinables et orientables à la demande. Les risques de surchauffe sont cependantt plus importants et l'application pour une résidence peut ainsi, selon la région, ne pas être judicieuse.

LES BALLONS

Les ballons de stockage sont situés à l'intérieur du bâtiment. Cela permet notamment de limiter les pertes par stockage. Cela diminue les contraintes architecturales supplémentaires de l'installation d'un ballon sur le toit mais il subsiste des risques de gel et de surchauffe.La différence entre les différents modèles réside dans le système d'appoint pour un éventuel manque de soleil. On parle alors de ballon électro-solaire avec une résistance électrique  intégrée ou hydrau-solaire dans le cas de l'utilisation d'une chaudière
Capteurs plans vitrés
Capteurs tubulaires
Ballon
CHAUFFE EAU SOLAIRE
 
COMMENT CA MARCHE ?
 
 
 
QUELS AVANTAGES
 
LE MATERIEL
 
 
L'énergie renouvelable
ACAPE ENERGIES
1 Lotissement les Cigales - 34460 CESSENON sur ORB - 04 67 89 56 03 - 2018 © Copyright - ACAPE ENERGIES